NOS ENGAGEMENTS
1. Un Soutien et une Information des familles

Ce service de l’UNAFAM est composé de psychologues, psychiatre, assistants sociaux, et juristes.

caterose
2. Un parcours de vie complet, coordonné et adapté à chaque patient

Le parcours de vie doit être coordonné, afin que des ajustements y soient apportés toutes les fois que cela est nécessaire, en fonction de l’état psychique de la personne car nous savons que les rechutes existent et que la personne sera confrontée à des phases plus ou moins sévères et invalidantes de sa maladie.

Afin que les personnes malades aient toute leur place dans la société et que les familles puissent disposer du soutien dont elles ont besoin, le parcours de vie doit prendre en compte les sept points déclinés ci-dessous :

  • les soins (incluant l’accès à des soins de qualité, le développement de dispositifs favorisant le maintien dans les soins, des dispositifs de prévention…)
  • les ressources des personnes malades psychiques
  • leur logement
  • leur accompagnement (adapté à la variabilité de l’état de la personne malade)
  • les protections juridiques dont elles peuvent avoir besoin
  • leur activité pouvant aller jusqu’au travail en milieu ordinaire
  • l’aide aux aidants familiaux incluant l’accueil des familles, la formation, le droit au répit et aux aides humaines… car aider les familles, c’est aider les personnes malades
3. Nos 4 missions
Soutien des familles par l'écoute, l'accueil et l'information

Une famille qui est aidée est une famille qui retrouve la force de mener un combat quotidien pour redonner à son proche un avenir.
Ce soutien a pour objectifs :

  • Accueillir et écouter
  • Accompagner et soutenir sur le long terme les familles et l’entourage de personnes vivant avec des troubles psychiques
  • Informer et orienter
Soutien des familles par la formation et l’entraide

Les troubles psychiques impactent lourdement l’équilibre familial. Les familles (parents, conjoints, enfants, frères et sœurs, grands parents…) doivent faire face au déni de leur proche et à leur propre colère. Elles sont désemparées par une maladie qu’elles ne connaissent pas et isolées par une maladie stigmatisante pour le patient et son entourage.

Nous nous appuyons sur les compétences acquises par la connaissance et les compétences acquises de l’expérience pour mieux accompagner dans la durée .

  • Formation des familles aux troubles psychiques
  • Formation des bénévoles aux dispositifs existants dans le social, le sanitaire et le médico social
  • Atelier d’entraide
Défense des intérêts communs et déstigmatisation

L’UNAFAM défend les intérêts communs des familles et des personnes vivant avec des troubles psychiques, tant au niveau des soins, des ressources, accompagnements, accès au logement, aux activités, à l’emploi lorsque c’est possible.

  • Des bénévoles assurent des mandats de représentations dans les établissements de santé les collectivités locales, la maison de l’autonomie
  • L’Unafam porte ses demandes au plus haut niveau dans les instances gouvernementales, régionales et départementales.
  • La stigmatisation est un obstacle à l’accès à la citoyenneté pleine et entière des personnes vivant avec des troubles psychiques.
  • Nous déployons des actions de sensibilisation auprès des associations, des professionnels, des étudiants en formation
  • Avec nos partenaires nous participons aux actions de déstigmatisation auprès du grand public
Recherche et innovation

Le soutien à la recherche est essentiellement porté par l’association au niveau national.

  • Nous suivons l’actualité dans le domaine des recherches en sciences biomédicales et en sciences sociales
  • Localement, nous soutenons les structures de recherche et innovation et en faisons la promotion auprès de nos adhérents
  • Nous participons à l’observatoire national des bonnes pratiques